Ma vie de basketteur : par Pierre Frelat (1),(2), (3) et (4)

Publié le par Jean-Marie Tartane







      


 


 

 

 

 

 

 

     

 

 Equipe seniors-CS Autun 1971
à droite, cathédrale d'Autun


                                
 Libertad  par Piere Frelat

Bonjour à tous.









 Années 70's, Premieres sensations d'adolescent au CS Autun (1) par Pierre Frelat



Il y a des questions que l' on se pose,et des réponses laissant peu de
regrets et de rancoeurs,sinon des souvenirs éblouissants,des questions du
genre :
Pourquoi j' aime le BASKET; pourquoi en devient -on adddict ;pourquoi je ne
ressens toujours pas cette lassitude qui peut survenir lorsque l' on a
passé trop  de temps ensemble  pourquoi j' ai envie d 'échanger, de faire
partager ma passion...
Et des réponses du genre, parce que c' est le BASKET, parce que c'est l'
AMERIQUE,p arce que c' est écrit,tout simplement !!!



En 1970,j' ai 15 ans et toutes mes dents.
Je vis à AUTUN,capitale du MORVAN.
AUTUN ,c'est aussi une petite ville de BASKET,comme le sont
ROANNE,CHOLET,LA SEGUINIERE,CHARLIEU,ORTHEZ,etc...
La salle de l'ARQUEBUSE ,qui a été crée en 1947,était une des plus salles
de FRANCE;à l' époque.le terrain était délimité ,non pas ,par les panneaux
publicitaires,mais par le public  ,alors,bonjour l' ambiance ,surtout pour
l' équipe adverse !
En 1970,dans ma région ,il y avait AUTUN, et les autres.AUTUN jouait en
Nationale 2, la  PRO B actuelle.
Aujourd'hui , l' élite du BASKET en BOURGOGNE est représentée par la JA
DIJON
,et l' emblématique B DEPIERRE,et par l'ELAN CHALON et son non moins
compétent Président D JUILLOT, mais AUTUN, certes à un niveau inférieur, est
toujours là.

En 1969,j' étais allé voir l' équipe 1 jouer contre MARSEILLE,ce qui fut
mon premier contact officiel avec ce sport; je me rappelle de Jean Baptiste RE et de
ses 2 mètres.

En Septembre 1970 , à  la rentrée scolaire, un copain de seconde me dit "avec
ta taille ,tu devrais me suivre au prochain entraînement de BASKET".
Dont acte, et depuis  ,comme la plupart d' entre vous,j' ai attrapé ce virus,et
il ne  m' a jamais quitté.

 
Henty Fields à son arrivée en   1960, au PUC                                 Equipe Cadets CS AUTUN 1971  avec Pierre Frelat (1971)


En Novembre, sélectionné en équipe de BOURGOGNE, c'est là que je croise la
première fois le chemin d' ERIC BEUGNOT,qui emmène la sélection de
CHAMPAGNE.
Déjà ,un (voire2) tons au dessus !!!
Notre entraîneur en cadets a  la bonne idée de nous engager en COUPE DE
FRANCE.Comme entrée et plat principal, nous tombons sur LA CHORALE DE
ROANNE
,en levée de rideau du match de Nationale 1: ROANNE /ANTIBES.Pour
notre match ,il n' y en eut pas ,sinon une leçon de BASKET pour mon
équipe.Mais quel déplacement et quelle leçon!
Ainsi, nous sommes  assis à
récupérer à la mi-temps,prèts à prendre une deuxième 1/2 valise et je vois
passer , devant moi, ,grandeur nature,en blazer  couleur d'ANTIBES, Jeaan-Claude  BONATO, Henry
FIELDS, Jacques CACHEMIRE, DAN RODRIGUEZ, René GUERIN, M BARGES...,
ces vedettes, ces
géants, que je viens de découvrir en photos sur le premier magazine
français dédié au BASKET(voir plus loin).




Pour le match de gala , deuxième leçon de BASKET,en tant que spectateur
,dans cette fameuse salle surchauffée,avec à ROANNE,des pointures comme  Dick
SMITH, Dave WORTMANN, Christian PETIT,  A lain VINCENT, Gérard NOUVELLE
( que je retrouverai contre
GUEUGNON), Alain MONESTIER.
Tout de suite, l' on remarque qu' il y a plusieurs niveaux dans notre sport,que la Nationale 1  est déjà plus ou moins
professionnalisée, et que l'on sent ,à titre personnel ,que le "virus"
attaque mais qu'il n' y a pas besoin d' antidote.
En plus de l' équipe CADET,j' intégre donc l' équipe 1,opposée a des
équipes telles que :

CROLYON ,AS TARARE, AS SAINTE MAXIME, Olympique SANARY,JL BOURG EN BRESSE, OCO FIRMINY ...
Ainsi ,dès ma première saison,ajouté à l' entraînement hebdomadaire
Cadet,et les 2 entraînements de l' équipe 1,les deux soirs restant de la
semaine ,je prend mon sac ,mon ballon et la clé de la salle que j' ai pu
récupérer, afin de m' entraîner seul,étant persuadé que c' est le seul
moyen de progresser vite,de copier ces artistes ,tout celà avec un réel
plaisir,pour ne pas dire un besoin vital . Le Sport -études et les pôles espoirs n' existaient pas !!
 La Chorale de Roanne en 1972
De gauche à droite et de haut en bas: Christian Petit, Dick Smith, Fainel, Mark Soderberg, J Marie Ducarre, Philippe Prost, Alain Vincent, J François Dubreuil, J Luc Bernardin et Monestier

Constat singulier sur notre sport ,à cette époque:toutes les équipes n'
étaient constituées que de joueurs blancs,ou presque.
Aujourd' hui ,c'est la tendance inverse.Pas plus tard que le week-end
dernier,j' assistais au match JDA DIJON versus ROANNE(avec J M SENEGAL à la
table de marque et le non moins talentueux BILLY GOODWIN dans les
tribunes,puisqu' il réside toujours sur DIJON),et sur les 20 joueurs
inscrits sur la feuille de match,il y avait 2 blancs.
Est -ce que les blancs ne savent toujours pas sauter ???Est-ce un phénomène
de société?N' avons nous pas tous les mêmes priorités?
Celà me parait un peu dommageable,parce que,s'il est un sport qui permette
d' échanger et de rapprocher les gens entre eux ,c'est bien le BASKET-BALL.
1970,c'est   donc,aussi l' année de la parution du premier mensuel traitant
du BASKET,"L'EQUIPE BASKET"(il sera longtemps fils unique ,d'où son coté
"collector");dès Novembre,je file l' acheter,et je n'en ai pas raté un !!!
Avec le premier exemplaire,je découvre les équipes de l'élite;je remarque
que toutes ont enrôlé au moins un"ricain",blanc ou noir,no problem.         Dessin  de Pierre Frelat: :RON SANFORD


Quand je vois la photo de RON SANFORD, (à droite, mon dessin), je me  dis qu' il doit être très
spectaculaire,hors et sur le terrrain !De visu ,je venais également de me
rendre compte de ce qu' était capable DAN RODRIGUEZ, balle en main,contre ROANNE,si tant est que l'on avait le temps de voir où elle était !!!
Je découvre aussi que de l' autre coté de l' ATLANTIQUE,il a été  repéré un beau bébé de 2,18m,qui deviendra ,par la suite , KAREEM ABDUL JABBAR,le plus grand joueur de BASKET(à mon humble avis)de tous les temps.Et le joueur et le pays de l'oncle SAM me font rêver.
J'imagine aussi,que le BASKET ,en plus d' être un sport,c' est un
spectacle,joué par des artistes,et c'est sans doute une des raisons(ou une des réponses) qui fait que nous sommes des "sujets" très fidèles au "ROYAUME DE LA GROSSE  BALLE ORANGE"

En 1971 , le CS AUTUN se maintient en Nationale 2.Un de nos meilleurs
éléments est J CLAUDE BARRET ( notre BOB THATE !),un pur ailier,à l' adresse
folle et naturelle,qui finira sa carrière à BOURGES,et avec qui ,j' aurai
le plaisir de découvrir la côte EST  des ETATS UNIS  en AOUT 1976.
Nous défendons nos couleurs ,sans Américain,mais avec le renfort d'un
Guadeloupéen de Pointe a pitre, JOSE ISCAYE ,que ma famille acceuillera, dès les
premiers temps ,et qui reste aujourd'hui,mon meilleur ami.
Le Championnat devient de plus en plus" crazy,"avec la descente,dans notre
poule, de l' ASPTT NICE, (photo ci dessous)et la présence de l' AS MONACO. On dirait le SUD!
Avec une petite saison et demie de BASKET dans les pattes,je reste en
extase,un samedi matin quand je re-croises H FIELDS avec sa gentillesse,
son manteau et ses CONVERSE CHUCK TAYLOR ,qui va faires ses séries de
shoots ,en solo,pour préparer son match.

Que dire de WOODY EDWARDS,(photo de droite)aussi bon acteur sur le terrain que dans "LA SCOUMOUNE",avec BENNETTFIELDS,RODRIGUEZ.Très bon acteur du match ,puisqu'il a du nous passer 40 points!
Un style unique ,une gueule,un physique !
Avec l' ASPTT NICE,c'est l' artillerie lourde qui débarque;la communication
est déjà en place,avec distribution de photos d' équipe;pour dire l'
admiration ,bien qu' adversaire d' un soir , je leur demande un autographe !
La pointure  de FIRMIN ONISSSAH,je n' ai pas eu besoin de la  lui
demander,quand il sautait,je la lisais sous les semelles de ses belles
ADIDAS en cuir retourné jaune !
A coté de lui,LARRY ROBERTSON, auréolé de son titre de meilleur marqueur,et
moins connu ,de meilleur descendeur de rhum ! Mais n' empèche,quelle
classe,quel style,quelle efficacité.
Autour,PHILIPPE BAILLET,le joueur sans chaussettes,et non pas comme
aujourd'hui ,aux chaussettes invisibles,M CEREYON,le défenseur,G ITHANY
(Ex-VICHY),qui travaille aujourd'hui à l' aéroport de POINTE A PITRE, Pierre
LEYRIT, F AGATI en meneur avec J SEBAG.
BOURG EN BRESSE (photo de droite en 1973), est toujours là avec ses 2 TWIN TOWERS françaises,MONNET et MERCIER,aux cotés de G BON,D COURTINE,J L ROEDIGER et son passé deVilleurbannais,CRETIN et son expérience, WUNSCHEL que j' ai rejoué quelquessaisons plus tard ,et qu'il avait muté au CSL DIJON.
FIRMINY est revenu avec son gentil bûcheron de 2,02m , Marcel MATTEVI.
Et puis ,VAULX EN VELIN, SAINT ETIENNE, LYON...











Après ces deux premières saisons,qui se déroulent de la plus belle des
manières,peut-être au détriment des études,parce que ,à cette époque ,il n'
y a pas d' aménagement pour les faire concilier avec le sport de haut
niveau,tu ne peux qu' avoir l' envie d'avoir envie,de continuer,de
découvrir ,d' apprendre ,de voyager,de partager.Celà devient une priorité.
Ah,BASKET,quand tu nous tiens !







Debout, Onissah, Cereyon, Leyrit, Robertson
accroupi: Sebag, Agatti, Baillet, Ithany

(photo de droite,
(ASPPT NICE dédicacée 1971)

Voilà mes premiers propos qui restent soumis à votre accord,à votre correction  éventuelle,à votre avis de décider s'ils sont dignes d'intéret;dans ce cas,je poursuivrai(s) sur ma lancée ,avec les saisons
suivantes et les rencontres en tout genre,mais jamais du troisième type.

Si vous le jugez intéressant,je peux également vous faire parvenir un
dessin mensuel  (selon mes disponibilités) traitant du Basket.

Bon week-end.
Côte d'Or, le 30 janvier 2009

PIERRE Frelat


Réponse de la rédaction:
Poursuis mon enfant, poursuis.
JMT



Pierre Frelat: (2) Ma vie dans le basket français, l1972 et 73's: L'aventure continue


                                                             







    Chateauneuf en Auxois:
    Tableau de Pierre Frelat




Equipe seniors CS AUTUN  1972/1973
debout et de gauche à droite
LEJEUNE (entraîneur),  ISCAYE. FRELAT. HUOT. JOLO.
DEVELAY. NEYRAT. MARTIN .DECHAUME (coach)

En ce début de saison 1972 /1973,le Cercle Sportif AUTUN est
descendu,logiquement,  en FEDERALE,l ' équivalent d'une NATIONALE 3,en
quelque sorte.A cette époque ,le doute ne subsiste déjà plus;si un club
veut se maintenir dans l' élite,il lui faut de l' argent ,un sponsor (genre
CISA CERDISA à MONACO) qui serait le bienvenu,et il faut s' américaniser.
Ce n' est pas d' actualité à AUTUN,mais il n' y a pas de regret ,ni de
rancoeur,et le public est toujours là,pour supporter.Les déplacements sont
beaucoup moins longs,moins onéreux,et parmi les adversaires d' un soir ,la
JDA DIJON commence à grandir,avec J M FUHRO, C FOURNERET, R QUIDANTet PIERRE
CHATELAIN.
C'
est le derby !
Nous nous renforçons avec un deuxième Antillais , A JOLO, le reste de l'
équipe étant constituée de joueurs du crû,cette équipe effectuant , sommes
toutes , une saison des plus normales,mais pas vraiment  excitante.
Ce qui ne me satisfait pas pleinement,puisqu' étant junior 1ère année,et
par pénurie d' équipe de cette catégorie au club,je me vois passer à coté
de quelque chose.

Et sans souffrance aucune ,je m' impose ,délibérement,un choix,désirant
ré-intégrer un championnat de haut niveau:soit je signe à VILLEURBANNE,  club
formateur au niveau jeunes,pas trop distant,soit je signe AU MANS.



Equipe juniors SCM LE MANS 1973 /1974
De gauche à droite et de haut en bas:
HOUDBINE. FRELAT. Eric BEUGNOT. LIVIO.
DURAND. MINOIS. HERVE. BLIN



Niveau scolaire ,je "repiquerai" donc ma TERMINALE ,section littéraire dans
la SARTHE,et niveau BASKET,je découvrirai réellement un  haut niveau.

J' aurai ainsi la fierté et l' honneur de devenir CHAMPION DE FRANCE
UGSEL,en 1974, avec le Collège STE CROIX LE MANS(CHRISTOFOLI, P FRESNAIS,H
PLUNIAN qui deviendra kiné du MSB),où nous battrons CAEN  BC, en finale ,et où
je me coltinerai le grand  Jean Pierre P GIBET,formé par Gérard BOSC, (photo ci-dessous) avec sélection à la
clé.


C' est monsieur Bernard GASNAL et son humanisme qui m' acceuillera au sein de son club,qui me founira un studio,moi , jeune étudiant; le club s' appellait le
SC MODERNE et c' était un" modèle du genre",qui conservait en acquis ,l'
expérience d' un club corporatif et qui ouvrait en même temps les yeux sur
l' indispensable professionnalisme.

J' ai eu la chance  et le privilège de pouvoir  intégrer l' effectif de l'
équipe 1 aux entraînements,avec 2 autres juniors Léonal  LIVIO et R HOUDBINE
, sous l'enseignement successif de José Antonio  Gasca, Christian  BALTZER et BOB ANDREWS, trois
"mecs biens" modestes et compétents.                                    Bernard Gasnal (à droite), avec sa femme, et son fils claude, joueur du SCM Le Mans


Bel effectif pour cette équipe première,qui finira 2ème de la saison
régulière, derrière BERCK (avec KENNETH GARDNER et BOB CHEEKS,les frères
Jean et Pierre GALLE, Didier DOBBELS,Yves-Marie M VEROVE, Patrick  PLATTEAU, Jean CAULIER, excusez du peu) ,et devant, VICHY avec Dennis  STEWART, Bill  CAIN, Pierre CHAPUIS, Saint Ange  VEBOBE.
Aux manettes, LLOYD KING,secondé dans cette tâche par CLAUDE PETER et M
AUDUREAU.
Lloyd avait la dextérité de Dan  RODRIGUEZ avec l' adresse en
plus. Ainsi, il il finira meilleur marqueur de NATIONALE 1.avec des pointes à 45 ou 50 points

Photo de gauche :SCM Le Mans 1972.73Photo de droite:  Le Mans 1972: Livio, Gasnal, Lamothe, Kenney, Peter, Gasca, (coach), Audureau, King, , Robin, Heuzard, Conter




















A l' intérieur, MONSIEUR ARTHUR KENNEY, si impressionnant , si fièr,quej'osais à peine  croiser son regard dans les vestiaires.KENNEY,c' était
l'archétype même du joueur intelligent;chacun se plaisait à dire qu' il
était revenu moins fort de Simmenthal de MILAN et de ses "combats" contre DINO MENEGHIN.
Désolé,mais KENNEY,c' était encore le joueur qui marquait 15 points par
match,pour autant de rebonds; par contre,c' était 80%de réussite ,et moins
de points marqués par son adversaire direct.Voilà la définition parfaite du
basketteur !!
Au poste haut , JACKY LAMOTHE,le bosseur zen,à la détente impressionnantequi le faisait rester en haut lorsque les autres commençaient à
redescendre.
Aux ailes ,son alter -ego CLAUDE GASNAL,un tenancier de l' équipe de
FRANCE,et  ERIC BEUGNOT qui allait vite devenir un des meilleurs joueurs
français,"the best" je dirais même.Pour asssurer le relais et maintenir la
cadence ,Jean Marc CONTER,Jean Pierre GOISBAULT et Patrick  ROBIN.



Que de beaux matchs supportés à la ROTONDE  avec DENAIN en rouge et J P
STAELENS en verve,capable de marquer 50 points sur ce match, ANTIBES en
orange ,avec les piliers Jacques CACHEMIRE et Jean Claude BONATO en binôme,l'ASVEL en
vert avec BOB PURKHISER,Alain  GILLES, BRUNO RECOURA,RUDY BENNET,J M SENEGAL en
trombe ,CHALLANS en jaune, avec l' esthète BARRY WHITE(drôle de nom pour un
basketteur !!), TOM LEE , Patrick  PETITet RONALD JAMES en quator infernal,RON que
je re-croiserai à la gare routière de NEW YORK en 1976,par hasard,RON,1,79m
et capable de dunker en 360, RON qui jouera et entraînera AUTUN par la suite
, MONACO en rouge, avec Bill PHILLIPS et ses 2,14m  , (photo ci-dessus)qu'  Art  KENNEY sortira pour
5 fautes avant la mi- temps !



Avec l' équipe junior du club , nous réaliserons un bon parcours en Coupe de
FRANCE ,mais nous échouerons,hélas, en 1/2 finale contre DENAIN,phases
jouèes à
ORLEANS.

(photo ci-contre)
De gauche à droite et de heut en bas
Jacques Fiévé(coach), Jean-Marie Boldoduc, Hervé Dubuisson, Marival, Bernard  VANDENBROUCKE, Adamski, Patrice Génard, X et X


DENAIN était flanqué  de BOLDODUC,Patrick GENART,Bernard VANDENBROUCKE,ADAMSKI et un
certain Hervé DUBUISSON qui  allait nous passer 51points.Les bons comptes font
les bons amis !











L' autre 1/2 finale se jouait  entre le RACING avec Jacques MONCLAR, Philippe SAINT ,
Jean Marc PICOU,et la CHORALE de ROANNE avec J L BERNARDIN,Philippe  PROST, Patrick RAMSEYER,Patrice
PELLENARD.

Après une année de transition, sous les drapeaux,à découvrir et  crapahuter
sur 2 magnifiques îles que sont LA GUADELOUPE et  la MARTINIQUE, terres de
BASKET par excellence, des contacts , des demandes et des envies me
ramèneront à  AUTUN,en Septembre 1975.



A droite, dessin de  Pierre Frelat:
 Roger Moore (ASVEL) défend conrtre Tom Lee (Challans)

















L'équipe de Fraance juniors1972.
De gauche à droite et de haut en bas.
Pierre Chatelain (Dijon), Eric Beugnot (Le Mans), Saint Ange Vebobe ( Vivhy), Patrick Demars (ASVEL),  Philippe Vassalo (Bagnolet), André Ostric (coach), Pierre Dao (assist coach), accroupi: Daniel Schreck (Strasbourg), J M Senegal (ASVEL), Claude Martin (Cabourg), Didier Dobbels (Berck)





Pierre Frelat
Côte d'or, le 12 02 2009
Cotyright


Legendedubasket fevrier 2009
Tous droits réservés.

Les dessins de joueurs et  photos de tableaux,  sont de la création artistique et propriété intellectuelle de Pierre Frelat .
Ils sont soumis aux copyrights,  si reproduction à titre onéreux et privé
















Equipe séniors AUTUN 1975/1976
MARCELLIN (président), FRELAT, ISCAYE, JOLO, MOINE, REBOURG(entraineur)
MARTINPERRUCHET,  PELLETIER, NEYRAT

A Autun en 1975.76
Pour cette saison 1975/1976,le CS AUTUN va disputer le Championnat de
France Nationale 4.Dans l' inter -saison,j' avais eu écho de la signature
d'un ex -Villeurbannais, JEAN JACQUES MOINE,1,88m pour distribuer le jeu.
Super apport pour l' équipe, et qui a sans doute influé sur notre
classement et sur ma décision de revenir jouer à et pour AUTUN,et je ne le
regretterai pas.
Nous allons rencontrer PIERRE BENITE,  CHARNAY LES MACON où jouait le père
d' ALAIN DIGBEU ,LENTIGNY avec BERNARD FATIEN ex-CHORALE de ROANNE,LA
VOULTE, PTT CLERMONT, COURNON avec WILLIAM  MOORE( le seul US de la
poule),CHARLY VILLELA(ex-JA VICHY), GUEUGNON, club coorporatif des
FORGES, VEAUCHE dont la salle avait la particularité d' être couverte à
moitié !!! Il n' y avait plus qu' à prier les cieux que le temps soit
clément le jour de notre déplacement !!
Super saison,notre public est toujours là,dans notre vieille salle,rue de
l'Arquebuse;je m' éclate à ce niveau,et nous terminons 2ème de la poule
, derrière COURNON,ce qui nous permet d' accéder à la NATIONALE 3.

En AVRIL 1976,j' ai l' honneur d' être retenu avec JJ MOINE etJ L PERUCCHET
pour disputer le tournoi international de LIEGE,où nous rencontrons la
BELGIQUE Juniors et la BULGARIE.
L'autre tournoi verra s' opposer la BELGIQUE, ISRAEL avec Doron  JAMCHI, Miky Berkovicz et Tal BRODY (Maccabi tel aviv),et les PAYS BAS avec Kees AKERBOOM.
Que du Bonheur !





A l' inter saison ,les contacts et propositions s' étudient ,et même si
elles n' aboutisssent pas,l'une d' entre elles,menée avec J C BARRET,l' ami
artilleur qui évolue à BOURGES, nous permet de décider de partir ensemble,
aux ETATS UNIS au mois d AOUT.
Nous devons retrouver,à KENNEDY AIRPORT,l' américain de service de son
équipe,LEERMAN BATTLE,qui nous guiderait à CLEVELAND,afin d'y effectuer un
camp.
Sauf son respect ,nous l' attendons toujours !
Mais celà ne nous a pas
empéché de passer un mois fantastique,entre NEW YORK, PHILADELPHIE,TRENTON
et ATLANTIC CITY.

NEW YORK,c' est une image de rêve quand l' avion commence à descendre ,et
que tu aperçois la STATUE DE LA LIBERTE et les tours jumelles , encore
debout,parce qu' un fanatique parmi d' autres ,ne les avaient pas encore
écroulées sur des innocents.NEW YORK l'unique, incomparable et envôutante
avec ses taxis jaunes,ses sirènes,ses policiers à cheval,ses hotels avec l'
air conditionné,mais lorsque tu ouvres ta fenêtre,comme à MANSFIELD HOTEL
dans FIFTH AVVENUE,tu tombes sur un mur de briques(surprise,surprise),
TIMES SQUARE,CENTRAL PARK,et le MADISON SQUARE GARDEN ;je me rappelle être
monté dans l' antre des KNICKERBOCKERS ,et  avoir vu les bacs à courrier
répondant aux noms de B BRADLEY,W  REED,D DE BUSCHERE,E MONROE,ou C
FRAZIER,
que nous allons croiser quelques jours après ,arrivant à son camp
de BASKET dans sa ROLLS blanche;Le rêve américain pour un "petit"Basketteur
!Je me rappelle avoir aussi dévalisé le magasin des KNICKS,en
tee-shirts,teddy,Converse,posters,etc...,magasin situé au bas de la
légendaire salle.


TRENTON,ville de naissance de TAL BRODYou de DENIS RODMAN,typique d' une
petite ville du NEW JERSEY,avec son quartier noir et ses playgrounds à
chaque coin de rue.
En plein mois d Aôut et en pleine canicule,la même qu' en FRANCE,nous avons
pu visiter LAWRENCE HIGH SCHOOL ,avec son petit campus et ses installations
sportives,comme l' on voit dans les feuilletons télé !
ATLANTIC CITY,pour le FUN,pour finir le séjour,et pour se baigner dans
l'ATLANTIQUE,le même  qu'à ROYAN,par exemple, mais de l' autre coté du
rivage !!

Malheureusement,pour attaquer ,voire même défendre la saison suivante
1976/1977,JJ MOINE ayant terminé son service national ,redescend sur LYON
pour signer à LA  MULATIERE. Potentiellement parlant ,il ne sera pas
remplacé,et même si cela ne nous interdira pas de disputer des matchs d'un
niveau très intéressant ,celà ne pardonnera pas,et nous ferons ,selon l'
expression consacrée ,l' ascenseur.
Belle poule,belles équipes,avec COURNON toujours,OULLINS,VOIRON,l' AS
MONTFERRAND et son américain LARSSEN,un ami,VAULX EN VELIN avec
AGNERAY, équipe lyonnaise dont le meilleur supporter était ALAIN DURAND très
accessible malgré son statut,l'ASSU LYON,GUEUGNON ,la JA DIJON,AUXERRE et
son américain de 2,10m, KEESE,gigantesque et démesuré , CHARLIEU, club de la
banlieue roannaise,qui avait la particularité de récupérer bon nombre d'
espoirs de la CHORALE,comme PELLENARD,RAMSEYER et un certain GREC répondant
au nom de ARIS ZOES.
Je n' affirmerai pas qu' il était le seul héllène à avoir joué pour une
équipe de l'hexagone,mais je confirme qu' il n' était pas très loin de
tourner à une moyenne de 50 points par match.Une rare efficacité.
Il y avait également ANNEMASSE avec MALJOURNAL et son  super américain
TROBBEE,contre qui ,mon opposition directe sera toujours un régal et un
défi.

Cette saison ne se termine pas de la meilleure des façons puisque tous les
éléments majeurs de l'équipe vont muter sous d' autres cieux.En ce qui me
concerne,j' hésiterai longtemps entre le fait de rejoindre mon ami JC
BARRET à BOURGES et la J A DIJON qui accède aussi à la Nationale 2.
BOURGES est même sacré Champion de FRANCE  Nationale 3 en battant ORLEANS
et son US ,EPHRIAM MAC DANIEL.
Super gentleman , super joueur et super pote et professeur lors de quelques
entraînements ,ce MAC DANIEL,qu' on pourrait appeler aussi M
CONVERSE,puisqu' il était représentant de la marque, et que j' étais un de
ses plus fidèles clients(INTERNETn' était pas en vogue ,à cette
époque,pensez donc ,le 20ème siècle !!!,pour pouvoir passer commande aux 4
coins du monde).
D' ailleurs,question digne d' un jeu télévisé:Quel est le point commun
entre W CHAMBERLAIN,H FIELDS,A KENNEY et E MAC DANIEL?

Réponse:ils ne jouaient qu' en CONVERSE CHUCK TAYLOR.
EPHRIAM signera quelques saisons plus tard pour AUTUN,et il ouvrira même
dans"ma"  ville un magasin pour distribuer les produits CONVERSE et GAMBLE.
Mais le destin fera que je poserai mon sac à DIJON,capitale de la
BOURGOGNE, pour la saison 1977/1978.
                                                                                                 Dessin de WILLIS REED contre les WASHINGTON BULLETS



Avant d' attaquer et de défendre cette saison 1977/1978, la préparation d'
avant saison ,qui est à la mode ,est le stage d' oxygénation.Donc ,en
AOUT, direction la petite station DES ROUSSES (39)  pour une semaine de footings,de saunas,de "grimper de montagne" et de BASKET-BALL .Avec des matchs de préparation contre PULLY et BOURG EN BRESSE.
J' aurai l' occasion de revoir d' anciennes connaissances ,puisque LE MANS
nous précédera dans cette préparation, avec un super américain répondant au
nom de James LISTER.

La JDA DIJON venait juste de s' américaniser ,la saison précédente avec N SIGONA, un US de CHICAGO. Avec cette montée en NATIONALE 2,l e recrutement "étranger"ne va pas être de tout repos.
Ainsi,vont se succéder,sans succès sur ce mois de Septembre, DOUGLAS
MURRAY,DAN WINNER
qui  ne seront pas conservés pour cause de blesssure plus
ou moins cachée ou de caractère"incompatible".
Alors arrivera DALE TAYLOR,1,98m,en provenance de MINEAOPOLIS,sorte de
CHARLES BARCKLEY, pour défendre nos couleurs face à des équipes comme :
le CJM BOURGES avec JC BARRET et L BATTLE,(enfin retrouvé depuis l'
aéroport de NEW YORK !!!); je me rappelle que LEERMAN BATTLE reste l'un des
joueurs qui possédait la plus grande détente,du haut de ses 2,02m.
la CRO LYON, avec l' "afro" Richard DACOURY et FLOYD ALLEN, 2 joueurs qui
commençaient  à se faire un nom,à la vitesse  V.
Sans oublier le respectable
et talentueux  ALAIN DURAND.
TARARE avec "gentleman" Henri FIELDS comme entraîneur.
La CHORALE DE ROANNE avec les 2 "afro"(décidément ,c'est la mode !) Léonel  LIVIO
et MAC MILLAN.
LIMOGES avec"the beast" Appolo  FAYE joueur impressionnant mais correct, Gérard MAZA, C
BOLOTNY,
l' artiste Lionel MOLTIMORE et un certain  Didier ROSE.
La JA VICHY avec  Christophe  GREGOIRE,CHAPUIS et HOWARD.
SAINT ETIENNE
avec l'inusable Marcel MATTEVI, les CRESPO and cie,et à la mène, E
VIRICEL
.Le hasard fera que je retrouverai celui-ci ,une dizaine d' années
plus tard,dans le cadre du travail ,puisqu'il sera mon attaché commercial
dans une société de transport.
BOURG EN BRESSE avec BON, COURTINE, MURTIN, CRETIN, MAITREJEAN, équipe chère au
coeur de JEAN MARIE.
Sans oublier MONTBRISON, TOULOUSE,  BORDEAUX, GRENOBLE et NICE que nous
jouerons sans américain,puisqu'il nous "fera la belle" pour les fêtes de
NOEL, sans préavis !
En ce week-end de Janvier passé au soleil de la RIVIERA et après les
douceurs du marché aux fleurs ,place au combat et  au charbon donc ,face
aux 2,14m de William "Bill"' PHILLIPS et au vicieux SKACKIC, entourés de GUERIN et
FABREGAT.
Nous réussirons à terminer la saison avec DALE,que nous convaincrons de
revenir ,par télephone et à renfort de dollars supplémentaires, et j' irai
le récupérer à la gare de DIJON.

La saison d' après,malgré des contacts encore intéressants et les saisons
suivantes ,pour des raisons familiales et professionnelles ,je ferai passer
notre passion commune dans un second plan,entre le club de GENLIS (21), où j'
entraînerai des équipes  de MINIMES et CADETS,au niveau régional,et où je
joue toujours en équipe "LOISIRS"  et la JDA DIJON où nous nous
retrouverons,histoire de se faire mousser,e ntre anciennes gloires"!
Celà étant,le jeu change, les mentalités , l' approche et les comportements
aussi ;avec les objectifs,les clubs sont devenus depuis longtemps des
entreprises et dans les entreprises,les salariés sont des pions,mais avec
un vrai salaire.Et il est vrai que même à un haut niveau,il y a  quelques
30 saisons,il y avait un état d' esprit et une convivialité qui n' existent
plus,mais la passion reste et le virus opère.
La nostalgie n' est plus ce qu' elle était,mais le BASKET BALL reste le
plus beau sport ,un sport qui a beaucoup de mal à faire sa place en FRANCE
et à la télévision française(aussi,avons nous le droit d' être nostalgique
de la maniére dont il est considéré,abordé,inculqué dès les premiers pas
aux ETATS UNIS).Alors, le fait qu' il réusisse à nous passionner toujours
autant ,reste à son honneur.

[
(See attached file: Photo 110.jpg)

(See attached file: Photo.jpg)
Dessin LE MANS/ASVEL
A KENNEY,R BENNETT,J LAMOTHE
B RECOURA,JM SENEGAL,L KING,A GILLES,B PURKHISER.
(See attached file: Photo 094.jpg)
SYDNEY  WICKS. Ah,le Basket universitaire !

Commenter cet article

BARRET Jean claude 23/04/2016 15:14

Hello pierre je suis en chine pour retrouver ma fille clara en etudes cela fait chaud au coeur de relire tes articles super a te revoir

forest 04/01/2016 15:54

Bonjour Monsieur Frelat
Al Beal ( ancien basketteur chorale Roanne) et moi même sommes amis et recherchons la trace de Billy Cain. pourriez vous nous aider. Merci à vous.

Caroline gibet 26/09/2012 00:07

Bonjour,
Je viens de tomber sur votre site et j ai été émue de voir une photo de Jean-PIerre Gibet mon mari qui est décédé subitement le 12 août dernier d une hémorragie cérébrale
Mes enfants seraient heureux de partager vos archives
Merci de l attention que vous porterez à mon message nous avons tellement de chagrin
Bien cordialement. C gibet

ADAMSKI CHRISTIAN 05/07/2011 14:24


Pouvez-vous me faire parvenir laphotographie de l'équipe de Denain de la demi finale de la Coupe de France junior de 1974 sur laquelle je figure et que je n'arrive pas à visualiser
merci