Il y a 22 ans Len Bias(Nombreuses Videos sur la vie de Len Bias)

Publié le par Jean-Marie Tartane

Legendedubasket Octobre 06 Il y a 20 ans, le monde du basket-ball universitaire et professionnel américain était stupéfait de la nouvelle tombée sur les agences de presse ; Len Bias (22 ans, 2.02m),
cliquez SVP sur ce lien pour voire Bias en action

 Bias, champion NCAA 1986 avec les Terrapins de Maryland il y a à peine 3 mois et n°2 de la draft 1986 derrière Brad Daugherty, était retrouvé mort d’une surdose d’héroïne 48 heures après avoir été consacré lors e ce fabuleux événement.. J’ai décidé comme d’autres sites ou journaux de lui rendre hommage pour le 20 anniversaire de sa disparition pour en profiter de faire une « piqûre de rappel » à tous ceux qui ne sont pas encore tout à fait convaincus du danger d’ingurgiter (ou de faire prendre) des drogues et anabolisants de manière à gagner des titres ou quoique ce soit d’autre.. Plusieurs pages de sites Internet et de journaux de l’époque traitent du sujet depuis cette date qui apparut comme le véritable début d’une prise de conscience de cet épineux drame du dopage dans le basket-ball notamment. Choisi comme premier choix par les dominants Boston Celtics de l’époque, Bias était promis à un bel avenir dans cet univers terrible de la NBA dominée par Larry « rare » Bird, son futur co équipier aux Celtics, Magic Johnson et son show-time des Los Angeles Lakers et en veilleuse la graine de star qui attendait patiemment son heure :Michael Jordan. Alors en 2e année pro et dont on disait que Bias avait un jeu comparable. D’ailleurs son coach, le légendaire Lefty Driessel n’avait-il pas affirmé que « Bias est le meilleur joueur ayant évolué en ACC ». ?
 Le Final Four universitaire 1986 qu’il disputa brillamment le consacra comme un des meilleurs de sa génération qui comprenait outre Brad Daugherty, l’intello métis cherokee-noir américain, des joueurs qui feront une grande carrière en NBA comme Johnny Dawkins, Chris Mashburn, Kenny Walker, John Salley, Dennis Rodman au 2e tour ( !) et …Arvidas Sabonis le géant et talentueux lituanien qui fera changer d’avis les américains sur la prétendue infériorité des européens en matière de Grosse Balle.
Le malheur frappera encore la famille Bias :moins de 4 ans après le décès du frère aîné, le cadet champion en High School partira à l’age de 20 ans, sous les balles d’un assassin lors d’un obscur règlement de compte. Le malheur s’acharnera encore contre les Boston Celtics :une de ses stars issue de Northwestern et joueur clé du dispositif, Reggie Lewis sera retrouvé mort en 1993 un triste matin après avoir perdu connaissance lors d’un entraînement. Il avait 27 ans. La mort de Len Bias…quel gâchis !

Publié dans Adieu les Gars

Commenter cet article