Adieu Bernard Mayeur

Publié le par Jean-Marie Tartane

Le décès de Bernard Mayeur : le grand joueur de l'Alsace de Bagnolet (courrier)
 

 

 

 

Dimanche 1 février 2004

Bernard Mayeur nous a quitté le mois dernier et a été enterré dans la petite église Sainte Clotilde de bagnolet, la ville de son coeur.

Bernard était né le 23 février 1938 à Paris et mesurait 1.93m pour 91 kg.
Il était l’un des 3 frères Mayeur qui contribuèrent pendant 25 ans, à hisser l’Alsace de Bagnolet, ce petit club de banlieue parisienne, au sommet du basket français dans les années 60.
90 fois international de 1957 à 1964 et 2 fois champion de France avec l‘Alsace avec qui il disputera la Coupe d'Europe, Bernard que je n’ai pas connu personnellement, était malgré un physique limité, redouté quant il attaquait la raquette, près du panier. Son bras roulé devint l’un des premiers célèbres, avant celui de Jean-Claude Bonato, le père de Yann.
Pour qui eut le privilège comme moi de jouer au basket dans les années 60, le nom de la famille Mayeur et de l’Alsace de Bagnolet glaçait le moindre quidam qui allait les rencontrer.
Moi à l’ASPTT Paris, et tous mes copains et aînés du club, nous n’y échappions pas.
Je souhaite au passage faire une éloge à l’Alsace de Bagnolet, ce club mythique de notre enfance qui inspire encore le respect, mais également de cette salle de basket.


Pour qui n’a jamais joué dans cet antre magique Michel Saudemont rue des Loriettes contre les cerclés “rouge et blanc”ne peut pas comprendre ce que c’est d’avoir rencontré ou vu jouer ces joueurs épiques de l”Alsace: les Mayeur, Dorigo, Berté, Delage, Vassalo, Gaudon, Cazalon, etc..
J’y ai joué étant minime 2e année en match officiel, un dimanche après-midi d’automne, juste après un match de Nationale 1 féminine de l’Alsace contre la grande Evreux AC où jouaient Elisabeth Riffiod, la mère de Boris Diaw-Riffiod Jacky Delachet et Geneviève Guinchard toutes les trois plus de 100 fois internationales.
C‘était en 1971 avec la Fraternelle d’Aulnay sous bois (93) et je peux vous affirmer que la mort de Bernard Mayeur est la 2e mort de l’Alsace de Bagnolet.

Adieu Bernard, vive l’Alsace et vive le Basket Ball.

Tartane Jean-Marie
pour Legendedubasket

Commenter cet article